Du Chevalier de Saint-George à Thierry Escaich

Les musiciens francs-maçons au XVIIIe siècle

Programme

Si Mozart est certes le plus illustre des musiciens maçons, il est loin d’être le premier compositeur de l’Ordre.

Élément fédérateur essentiel, la musique accompagnait les rituels dès les premières années du XVIIIe siècle. Phases de cérémonies d’admission, de passage à un degré supérieur ou simple divertissement sonore, elle était omniprésente et servait à « ouvrir l’accès à la communion avec l’harmonie des sphères ». L’ajout d’une dimension émotionnelle transcendait le domaine de la raison.

Dans les dernières années de l’Ancien Régime, les musiciens se détachent du joug de la cour et gagnent une certaine liberté. L’aspect égalitaire de la musique est souligné dans l’élargissement du public qui accède à la musique savante à travers les « Sociétés de Concert » créées grâce au concours de mécènes bien souvent maçons.

Réalisant l’importance et le rôle clé joués par les premiers musiciens francs- maçons au XVIIIe siècle, ce projet vise à faire découvrir tout un pan de l’histoire musicale européenne sous la plume de leurs principaux instigateurs de l’époque, grands mécènes mais aussi compositeurs de talent.

Frédéric le Grand – sonate pour traverso
Chevalier de Saint-George – sonate pour clavier et violon obligé
N. Piccinni – sonate per il cimbalo
F. Devienne – sonate en quatuor
T. Escaich – Cérémonial (CRÉATION MONDIALE)
W.A. Mozart – Ballet d’Idomeneo

Distribution
Quatuor de La Chapelle Harmonique

Gabrielle Rubio, traverso
Evgeny Sviridov, violon
Jean-Christophe Dijoux, clavecin
Valentin Tournet, viole de gambe
Dates
Jeudi 6 décembre 2018, 19h30
Fondation Singer-Polignac, Paris
Samedi 8 décembre 2018, 20h30
Château de Méry-sur-Oise
Dimanche 9 décembre 2018, 16h
Château de Versailles